Vous êtes ici : Accueil » Actualités

Actualités

11.03.2011

La Tunisie au 45e Salon international du tourisme ITB: La révolution, un argument promotionnel de plus

Au patio central du stand de la Tunisie situé sur l’aile 21 du Salon international du tourisme à Berlin, nos oreilles entendent une même musique dont seul le rythme diffère : l’année 2011 s’annonce difficile voire très dure pour  l’industrie touristique dans notre pays. On parle désormais de dos rond, d'incertitudes, de manque de visibilité, et même de cessation d'activité. Cette évidence s'abat depuis quelques jours sur les frêles épaules des professionnels dont la question des réservations reste en tête de leurs préoccupations.


Il n’empêche, pour le ministre du Commerce et du Tourisme, il est temps de ne plus survoler les choses d’un œil morne.

Cependant,  même si la fin des troubles qui a marqué un retour à la normale de la vie quotidienne  est une bonne nouvelle pour les opérateurs «les risques liés à l’impact de la révolution libyenne sur le comportement des clients, restent présents et la reprise  touristique devrait être lente».

C’est pourquoi la destination part en campagne à l’ITB non pas pour consolider sa position, mais pour freiner autant que possible la chute des réservations. Certes, reconquérir un marché qui avait émis un million de touristes en 2001 avant de commencer à chuter inexorablement pour se situer à 550.000 clients l’an passé, est une mission délicate surtout après le trou d’air qu’a connu le secteur en Tunisie durant les deux derniers mois.

Cependant, à l’ITB, le jeu en vaut la chandelle. En effet, en dépit de la concurrence développée sur le pourtour méditerranéen, la Tunisie reste une destination de premier plan pour le marché allemand.
Elle représente plus de 10 % du trafic touristique en provenance des pays européens.
Et c’est qu’avec le lever de rideau de ce salon, des espoirs de rebond ont refait surface. En effet, ITB Berlin est le seul salon commercial de voyage qui continue à se développer dans la place du marché international. Avec sa 45e édition, il confirme énergiquement son principal rôle.

En effet, l’augmentation sensible mais constante dans l'assistance d'exposants et le nombre allant crescendo de visiteurs commerciaux semble garantir à cette foire annuelle le succès.

L’année dernière, l’ITB Berlin a battu des records en dépit d’une situation économique difficile. Ainsi, plus de 11.000 exposants ont placé un total de valeur de plus de six milliards d'euros d'ordres. L'industrie a démontré sa résilience et a placé sa confiance dans la forte marque qui est Berlin ITB, qui était de nouveau capable de réunir tous les principaux acteurs dans le marché.

Dans cette édition, plus de 11.000 entreprises, en provenance de 190 pays, ont exposé la gamme entière de l'industrie de voyage international de produits et de services. Cette année, l’on s’attend à 120.000 visiteurs commerciaux en provenance de 180 pays. Mais, ITB Berlin est aussi un événement de mass-média international, avec environ 7.200 journalistes accrédités de 89 pays couvrant la foire.  En raison d'une gamme bien choisie de conférences, le salon a de nouveau mis l'accent sur son rôle comme un forum de discussion principal de l'industrie du voyage et son laboratoire d'idées.

Les responsables allemands qui défilaient hier au salon Vip du stand Tunisie pour rencontrer le ministre du Commerce et du Tourisme, M.Mehdi Haouas, ont pour leur part porté un témoignage de solide amitié à l'égard de la Tunisie qui est, soulignent-ils, perçue comme un pays de tolérance, d'accueil et d'hospitalité tout en précisant que grâce à ce vent de liberté qui a soufflé sur la Tunisie que les plus grands voyagistes allemands soient davantage engagés en direction de la destination tunisienne qui offre un produit de qualité et une culture riche et diversifiée.

Les responsables des tour-opérateurs allemands ont également salué les nouvelles orientations de développement du tourisme tunisien, particulièrement pour ce qui est de l'enrichissement de l'offre et de la démarche de la qualité ainsi que de l'approche rigoureuse relative à l'application des normes de qualité.


Ainsi, la foire d’empoigne battait son plein au stand tunisien pour éviter au secteur de  connaître des épisodes sombres les mois à venir.

Source: La Presse (11 Mars 2011).

Envoyé spécial à Berlin :  Chokri BEN NESSIR